DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouvernement ne convainc pas les gardiens de prison

Vous lisez:

Le gouvernement ne convainc pas les gardiens de prison

Taille du texte Aa Aa

La tendance semble être à la poursuite du mouvement dans les prisons françaises, où les surveillants réclament depuis le début de la semaine des embauches pour faire face à un nombre de plus en plus important de détenus.

Si les salariés de la prison des Baumettes, à Marseille, se sont prononcés pour une suspension de leur action, nombre de leurs collègues ont décidé en assemblée générale de la poursuivre. C’est le cas à la maison d’arrêt de la Santé, à Paris, à Toulouse, Nancy ou encore Strasbourg. Un succès pour la CGT, syndicat minoritaire, qui a claqué la porte des négociations la nuit dernière au ministère de la Justice. Alors que les deux principaux syndicats, l’UFAP et Force ouvrière, ont qualifié les propositions gouvernementales d’“avancées” – tout en reconnaissant “ne pas avoir décroché la Lune”. Le gouvernement a proposé d’ajouter 177 nouveaux emplois aux 174 déjà promis en février. Une goutte d’eau au regard des 23 400 surveillants en poste, explique la CGT, qui réclame un à deux milliers d’embauches.