DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Londres : l'affaire des copieuses notes de frais éclabousse Gordon Brown

Vous lisez:

Londres : l'affaire des copieuses notes de frais éclabousse Gordon Brown

Taille du texte Aa Aa

Le Daily Telegraph a consacré ce vendredi matin de nombreuses pages aux défraiements d’une douzaine de ministres britanniques. Brown se serait fait rembourser par le contribuable des frais de nettoyage dont aurait bénéficié son frère à hauteur de 6000 euros. Le Green Book, délivré chaque année aux parlementaires, est un guide sur les notes de frais. La presse révèle des abus depuis plusieurs mois.

“Nous devons reconnaître que le public est énervé, a déclaré la ministre chargé des relations avec le Parlement Harriet Harman. Le système doit changer. Et ça, nous le savions avant ce matin. Le changement est en train de se faire.” Selon le Daily Telegraph, le ministre de la Culture Andy Burnham a obtenu le remboursement d’une facture de rénovation de sa maison de plus de 18 000 euros après plusieurs tentatives. “Les parlementaires lèvent les mains et disent : ce n’est pas illégal, je n’ai rien fait de mal, dénonce Susie Squire, de l’association Taxpayers’ Alliance Et bien, il y a une grande différence entre dire que c’est fait dans les règles et dire qu’on a rien fait de mal. En fin de compte, la responsabilité revient aux parlementaires. Ils devraient montrer l’exemple. Ils devraient commencer à faire ce qui est juste.” “Le système ne fonctionne pas”, a reconnu Gordon Brown à la télévision publique britannique. “Nous avons voté une modification et elle doit intervenir rapidement”, a-t-il ajouté. A l’approche des élections européennes, le scandale ne pouvait pas tomber plus mal pour les travaillistes .