DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture d'une enquête après le scandale des notes de frais en Grande-Bretagne

Vous lisez:

Ouverture d'une enquête après le scandale des notes de frais en Grande-Bretagne

Taille du texte Aa Aa

La Chambre des Communes demande l’ouverture d’une enquête après les révélations du Daily Telegraph sur les notes de frais abusives de 13 membres du gouvernement britannique. Scotland Yard aura pour tâche d’identifier la source de ces fuites. Gordon Brown est mis en cause. Il aurait versé 6700 euros à son frère pour des frais de nettoyage.

“Les députés qui vivent dans leur circonscription et à Londres doivent recevoir une indemnisation”, a réaffirmé le Premier ministre britannique. “Mais, j’ai déjà dit que le système ne fonctionnait pas et qu’il devait être amendé. J’ai fait des propositions dans ce sens il y a quelques jours.” Car la loi autorise les députés à se faire rembourser des frais occasionnés par une deuxième résidence lorsqu’ils ne vivent pas à Londres. Certains déclarent donc leur résidence principale en résidence secondaire. “Je comprends tout-a-fait la colère du public”, a déclaré David Cameron, le leader de l’opposition. “Cela fait longtemps que je dis que nous devons réduire radicalement le nombre de choses que les députés peuvent se faire rembourser, nous devons assainir le système”. Le défraiement des ministres avait déjà fait scandale en 2008. A l‘époque, les britanniques avaient appris que la ministre de l’Intérieur s‘était fait rembourser des films pornographiques que louait son mari.