DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le "plan-de-métro-qui-parle", lauréat du prix Lépine

Vous lisez:

Le "plan-de-métro-qui-parle", lauréat du prix Lépine

Taille du texte Aa Aa

Ce drôle de téléphone, c’est le lauréat du concours Lépine, le concours des inventeurs, qui se tient tous les ans à Paris. Cela s’appelle “Easymetros”, et c’est destiné aux aveugles, perdus dans le métro parisien. On entre la destination, puis on se laisse guider.

L’inventrice de ce “plan-de-métro-qui-parle”, Florence Poulet-Daumas, a eu l’idée avec un de ses amis mal-voyants. “Je me suis rendue compte en prenant le métro avec lui que c‘était vraiment difficile pour une personne qui voit mal de se déplacer dans le métro, explique-t-elle. Donc, à la suite de ça, on a commencé a réfléchir pour savoir comment réaliser un petit outil qui puisse tenir dans la poche.” A l’origine, cet appareil est prévu pour les transports en commun parisiens, mais il pourra être décliné dans toutes les villes du monde. Florence Poulet-Daumas est la deuxième femme à être ainsi distinguée dans ce concours plus que centenaire. Un concours qui permet chaque année de dénicher, parmi des centaines, des inventions souvent originales comme cette batterie triangulaire qui prend moins de place quand on la range, ou bien ces protèges-casques de toutes les couleurs, ou encore ce distributeur de gel douche… La plupart de ces inventions un peu loufoques resteront des prototypes sans suite. Et puis d’autres, grâce à ce concours Lépine accèderont peut-être à la postérité, comme ce fût le cas pour le stylo à bille, le presse-purée, le fer à repasser ou le lave-linge.