DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Combats meurtriers à Mogadiscio

Vous lisez:

Combats meurtriers à Mogadiscio

Taille du texte Aa Aa

65 morts en trois jours à Mogadiscio : c’est le bilan des affrontements entre islamistes modérés pro-gouvernementaux et islamistes radicaux dans la capitale somalienne.

Des combats menés à grands renforts d’armes automatiques et d’artillerie lourde. Hier, un obus de mortier a fauché 15 personnes dans une mosquée. Les islamistes radicaux de la milice des Shebab affirment avoir repris des positions aux troupes gouvernementales, notamment le stade, le bâtiment du ministère de la Défense et une avenue du sud de la ville. Mais le ministère de l’information s’est empressé de démentir. Les institutions de transition n’exercent leur autorité que sur une petite partie du territoire. Sherif Cheikh Ahmed, le président élu en janvier, bénéficie du soutien moral et financier de la communauté internationale qui voit en lui un espoir de stabilité pour la Somalie, en proie à la guerre civile et à l’anarchie depuis 1991. Les islamistes radicaux refusent cependant de lui prêter allégeance.