DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Jan Fischer à Bruxelles pour rassurer sur la présidence tchèque


Le bureau de Bruxelles

Jan Fischer à Bruxelles pour rassurer sur la présidence tchèque

Jan Fischer, Premier ministre tchèque depuis vendredi, était dès ce mardi à Bruxelles. Objectif : rassurer les responsables européens. Il y a bien un pilote à bord de la présidence tchèque de l’Union. C’est même la grande priorité du gouvernement provisoire. Le sommet européen des 18 et 19 juin, le dernier sous présidence tchèque, sera l’occasion d’un nouveau soutien collectif au Traité de Lisbonne. Traité qui a passé le cap du vote au sénat tchèque, mais qui risque de prendre la poussière sur le bureau du Président Vaclav Klaus.

“Désormais, il revient au Président de la République tchèque de décider quand il signera le traité. La constitution tchèque ne lui impose aucun délai maximum. Bien entendu, de mon point de vue, et j’exprime là mon opinion personelle, j’aimerais beaucoup que le processus de ratification du Traité de Lisbonne soit complété et que le Traité soit ratifié dans toutes ses étapes”, a déclaré Jan Fischer. Eurosceptique acharné, Klaus attendra au moins jusqu‘à ce que le texte soit soumis à un second référendum en Irlande, à l’automne. Pour l’heure, la grande question est de savoir qui de lui ou de Jan Fischer présidera le sommet de la mi-juin. De source officielle, on discute…
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Les citoyens européens au service du Parlement