DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'assiduité des eurodéputés passée au crible sur internet

Vous lisez:

L'assiduité des eurodéputés passée au crible sur internet

Taille du texte Aa Aa

A moins d’un mois des élections européennes, certains s’intéressent d’un peu plus près aux députés européens et à leur professionalisme. Voici donc venu le site internet qui révèle leur assiduité. Sur http://www.votewatch.eu, on apprend que les élus autrichiens sont les plus disciplinés et que ce sont les Italiens qui sont les moins assidus. Sur 785 eurodéputés, seuls six ont assisté à l’intégralité des sessions plénières durant les cinq années de la législature. Mais tous ont assisté à plus de la moitié d’entre elles, car une partie de leurs indemnités en dépendent. Le résultat de cette étude, menée par des chercheurs, va dans le même sens qu’un autre site : http://www.Parlorama.eu. Celui-là a dû être fermé sous la pression d’eurodéputés, mais rouvrira bientôt. Son auteur est un ancien assistant parlementaire :

“Les pires sont vraiment pires, c’est-à-dire aucune présence en plénière. Certes, les plénières, ce sont trois jours et demi de présence par mois, mais aucune question écrite, aucun rapport, aucun avis !”, s’indigne Flavien Deltort. Pour Pascal Delwit, expert de l’Université Libre de Bruxelles, l’assiduité ne fait pas tout. Son explication : “Le poids politique que peut avoir un parlementaire européen peut parfois être plus important que son initiative quantitative. Si vous avez un parlementaire européen qui pèse politiquement dans une décision dans le rapport au Conseil européen, au Conseil des ministres et dans la Commission, à la limite, il fait un travail plus effectif pour le Parlement européen qu’un nombre très appréciable de présences dans les commissions parlementaires.” Le Parlement, seule institution européenne à être l‘émanation du suffrage universel direct, sera renouvelé du 4 au 7 juin.