DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Benoît XVI: "le mur symbolise l'impasse entre Israël et les Palestiniens"

Vous lisez:

Benoît XVI: "le mur symbolise l'impasse entre Israël et les Palestiniens"

Taille du texte Aa Aa

C’est au pied de la clôture érigée par Tel Aviv, dans un camp de réfugiés palestiniens en Cisjordanie, que le Pape Benoît XVI a tenu ce discours sur le mur, qualifiant sa construction de “tragique”. C’est aussi ici qu’il a achevé sa sixième journée de pélerinage en Terre Sainte.

Il a été accueilli par un spectacle d’une petite troupe. Les danseurs brandissaient d’immenses clefs noires, symbolisant les maisons perdues par les 4.600 habitants du camp lors de leur exode. Ici vivent des réfugiés originaires d’une quarantaine de villages rasés par les forces israéliennes en 1948. Plus tôt, le Pape avait été reçu à Bethléem par le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas qui a dénoncé l’occupation israélienne. Réponse du souverain pontife: “Le Saint siège soutient le droit de votre peuple à une patrie palestinienne souveraine sur la terre de vos ancêtres, en sécurité et en paix avec ses voisins, et ce au sein de frontières internationalement reconnues.” Après la réception officielle, le Pape a pris un bain de foule, d’abord en papamobile, ensuite à pied. On lui a même glissé un keffieh autour du cou. Des milliers de fidèles s‘étaient rassemblés sur la place de la crèche, devant la Basilique de la nativité, pour assister à la messe célébrée par Benoît XVI. Le chef de l’Eglise catholique avait alors profité de son homélie pour déclarer qu’il priait pour que le blocus imposé par Israël à Gaza soit bientôt levé.