DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Intel lourdement sanctionné par Bruxelles

Vous lisez:

Intel lourdement sanctionné par Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

L’américain Intel est le détenteur d’un record dont il se serait bien passé. Le numéro un mondial des microprocesseurs s’est vu infliger la plus lourde amende jamais imposée par la Commission européenne : 1,06 milliards d’euros à payer pour avoir abusé de sa position dominante. Pour écarter du marché son principal concurrent, l’américain AMD, Intel a accordé des ristournes aux fabricants d’ordinateurs qui s’engagaient à se fournir seulement auprès de lui.

“Intel a aussi effectué des paiements directs au bénéfice des fabricants d’ordinateurs pour stopper ou retarder le lancement de produits contenant des processeurs concurrents, et pour limiter leur distribution une fois qu’ils étaient sur le marché”, a asséné la commissaire européenne Neelie Kroes. Des méthodes dénoncées depuis neuf ans par AMD et finalement condamnées par Bruxelles, qui estime que les consommateurs ont été lésés. Mais le numéro un des puces informatiques conteste : “Intel n’a jamais demandé au consommateur d’accepter de ne pas acheter chez ADM pour obtenir une ristourne. Nous n’avons pas non plus augmenté les prix pour le consommateur lorsqu’il décidait d’acheter chez AMD. Comme toute autre société, Intel est en concurrence pour gagner le plus de parts possibles, et chaque fois qu’Intel gagne une vente ou obtient des conditions préférentielles, l’un de nos concurrents est perdant sur cette vente ou cette relation commerciale. C’est l’essence même d’une véritable concurrence”, a expliqué le responsable des affaires légales chez Intel. Le groupe a d’emblée annoncé qu’il ferait appel auprès de la Cour Européenne de Justice. Intel équipe près de quatre ordinateurs sur cinq dans le monde.