DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Catastrophe humanitaire au Sri Lanka

Vous lisez:

Catastrophe humanitaire au Sri Lanka

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de civils abandonnés à leur sort, des centaines de blessés pris au piège sans aide médicale. Au Sri Lanka, le comité international de la croix-rouge se dit impuissant face à une catastrophe inimaginable. Et le gouvernement du sri-lankais a une nouvelle fois rejeté les appels de la communauté internationale pour stopper l’offensive contre les Tigres de libération de l’Eelam Tamoul.

La zone de guerre est située au nord-est du Sri Lanka, sur une bande côtière de 4 km2. Les rebelles séparatistes sont cernés et entre 20 000 et 50 000 civils sont encore pris au piège. Mais selon ces images de l’armée sri-lankaise, plusieurs milliers d’habitants seraient parvenus à fuir en traversant un lagon. 2.000 civils seraient passés en zone gouvernementale. Il s’agit de la première fuite d’habitants tamouls depuis un exode massif de 115 000 personnes entre les 20 et 25 avril dernier. Les Tigres tamouls sont accusés d’utiliser les habitants comme boucliers humains. Et un accès humanitaire est quasi impossible. (La dernière fourniture d’aide alimentaire du CICR remonte à samedi dernier.)