DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie durcit nettement sa législation contre l'immigration clandestine

Vous lisez:

L'Italie durcit nettement sa législation contre l'immigration clandestine

Taille du texte Aa Aa

L’Italie figure désormais parmi les pays d’Europe les plus sévères Un délit d’immigration et de séjour clandestins, sanctionné d’une amende de plusieurs milliers d’euros est notamment instauré par la loi entérinée ce jeudi par les députés italiens, sous la pression du parti d’extrême droite de la Ligue du Nord et à l’issue d’un parcours mouvementé au Parlement. La gauche et les associations de défense des immigrés dénoncent des mesures liberticides. Parmi les plus controversées: la possibilité pour des citoyens d’effectuer des rondes pour signaler des atteintes à l’ordre public.

Dans le même temps, Rome a remis trois vedettes à la Lybie, d’où arrive une majorité de migrants, en vue d’un renforcement des patrouilles. Pour le ministre italien de l’intérieur Roberto Maroni, il faut atteindre une plus grande efficacité: “nous voulons couper le flux de l’immigration clandestine, à la racine, et combattre le racket, tout en respectant le droit international en matière de droit d’asile pour ceux qui remplissent les conditions nécessaires.” Le gouvernement est critiqué depuis une semaine pour avoir refoulé 500 clandestins avant même qu’ils n’atteignent les côtes. A Bruxelles, le ton est plus conciliant. D’après un responsable de la Commission, la nouvelle législation italienne respecterait les régles de l’Union.