DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le secteur financier européen est loin de la sortie de crise

Vous lisez:

Le secteur financier européen est loin de la sortie de crise

Taille du texte Aa Aa

La banque belge KBC, déjà renflouée à deux reprises par l’Etat fédéral belge et par la région flamande pour un montant total de 5 milliards et demi d’euros, va bénéficier des garanties de l’Etat belge pour couvrir d‘éventuelles pertes liées aux actifs à risque présents dans son portefeuille. Parallèlement KBC annonce une nouvelle perte nette de 3,6 milliards d’euros au premier trimestre.

La perte trimestrielle de la banque française Natixis, filiale de la Caisse d’Epargne et de Banque populaire, prouve également que le secteur financier européen est loin d‘être sorti de la crise. La perte publiée : 1,8 milliard d’euros, est majoritairement dûe aux actifs illiquides détenus par Natexis. Le titre perdait 13% en bourse de Paris à la clôture jeudi soir. Le groupe belgo-néerlandais Fortis a en revanche dégagé 44 millions d’euros de bénéfice net sur les trois premiers mois de l’année malgré des dépréciations de près de 100 millions d’euros sur son portefeuille d’investissements. Le démantèlement du groupe Fortis par les Etats belge et néerlandais et la banque française BNP Paribas a été finalisé cette semaine. Déception avec les résultats trimestriels du groupe bancaire Credit Agricole : le français annonce un profit net de 202 millions d’euros, en baisse de 77% sur un an en raison d’une réduction de ses revenus. Ce résultat se situe très en dessous des prévisions du marché.