DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Opel : Berlin veut des plans de reprise plus détaillés de la part de Fiat et Magna


entreprises

Opel : Berlin veut des plans de reprise plus détaillés de la part de Fiat et Magna

Le dossier Opel : le gouvernement allemand souhaite des plans plus détaillés de la part des deux candidats déclarés à la reprise : le constructeur italien Fiat et l‘équipementier automobile austro-canadien Magna. Le ministre allemand de l’Economie l’a rappelé jeudi à l’issue d’une réunion gouvernementeale consacrée à l’automobile.

“Il est important de savoir que les deux investisseurs intéressés par Opel veulent présenter leur plan de reprise avant le 20 mai, et nous espérons a ajouté Karl-Theodor zu Guttenberg que ces propositions seront plus détaillées que ce que nous avons vu jusqu’ici qui était plutôt rudimentaire”. L’objectif avoué de Fiat est de fusionner ses activités automobiles avec celles de l’américain Chrysler et celles en Europe de l’américain General Motors dont Opel notamment. Le copnstructeur italien par la voix de son administrateur délégué Sergio Marchione espère du gouvernement allemand un soutien financier substantiel. L‘équipementier austro-canadien Magna a depuis mardi un allié avec le constructeur automobile russe Gaz qui devrait présenter un projet commun avec lui pour la reprise d’Opel. Mais Berlin qui se prépare aussi à l‘éventualité d’une mise en faillite de General Motors, la maison-mère d’Opel début juin, a décidé de nommer un administrateur pour Opel.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Schaeffler va entamer de délicates négociations avec les syndicats sur des réductions de coûts