DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sri Lanka : déclaration commune du Conseil de sécurité de l'ONU

Vous lisez:

Sri Lanka : déclaration commune du Conseil de sécurité de l'ONU

Taille du texte Aa Aa

La détresse des civils pris au piège des combats dans le nord-est du Sri Lanka a finalement franchi la porte du Conseil de sécurité de l’ONU. Après une nouvelle escalade de la violence entre les troupes gouvernementales et la rébellion tamoul, ses 15 membres permanents ont adopté une déclaration commune.

“Les membres du Conseil de sécurité condamnent fermement les Tigres de libération de l’Eelam tamoul pour leurs actes de terrorisme depuis des années et leur utilisation continue des civils comme boucliers humains et reconnaissent le droit légitime du gouvernement du Sri Lanka à combattre le terrorisme. (…) Le Conseil exprime sa profonde préoccupation quant aux informations faisant état de l’utilisation d’armes lourdes dans les zones à forte concentration de civils et attend du gouvernement sri-lankais qu’il remplisse ses engagements à cet égard.” L’ONU demande par ailleurs l’autorisation de se rendre dans la poche de quelques kilomètres carrés où entre 20 000 et 50 000 civils sont bloqués, à la merci des combats. 190 000 ont fui vers l’intérieur du pays. La guerre civile entre les séparatistes tamouls et l’armée régulière dure depuis 25 ans. Les deux camps se rejettent la responsabilité du drame humain actuel.