DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles capitale de la grogne sociale

Vous lisez:

Bruxelles capitale de la grogne sociale

Taille du texte Aa Aa

Les Européens dans la rue pour défendre l’emploi. A Bruxelles, ils étaient au moins 40 000 cet après- midi à manifester. Majoritairement des Belges, mais aussi des Français, des Allemands, des Néerlandais, répondant à l’appel de la confédération européenne des syndicats. Comme Lothar, salarié d’une usine Opel qui doit fermer en Allemagne : “Cette crise est un énorme danger pour tous, et nous pensons que ce mécanisme de marché débridé, ce capitalisme de casino nous a mené à cette crise.”

Le raz-le-bol, il se fait entendre aussi chez Eduardo Chagas, secrétaire général de la fédération des travailleurs des transports européens : “On en a assez, il y a une tendance à diminuer les droits sociaux, et dans ce scénario de crise, nous allons certainement avoir à hausser la voix pour que les politiciens renversent leur politique.” Le coup d’envoi d’une série de quatre euro- manifestations a été lancé la veille à Madrid. Deux autres rassemblements sont prévus ce samedi à Prague et Berlin.