DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le scandale des notes de frais des élus britanniques

Vous lisez:

Le scandale des notes de frais des élus britanniques

Taille du texte Aa Aa

Le scandale des notes de frais des élus britanniques risque d’avoir d’importantes répercussions sur les élections européennes.

En plein lancement de la campagne, un sondage n’accorde que 19% des suffrages au parti travailliste actuellement au pouvoir. L’un de ses députés, Elliot Morley, a été suspendu hier de la section du Labour au Parlement. 18.000 euros d’intérêts pour le crédit de sa résidence secondaire lui ont été remboursé pour un emprunt qui est arrivé à échéance en 2006. Inacceptable pour cette électrice de 74 ans qui ne mâche pas ses mots et se demande comment ces députés peu scrupuleux arrivent à dormir la nuit.” L’opposition conservatrice n’est pas épargnée. Le conseiller des Tories à la chambre des Communes, Andrew McKay, s’est en partie fait rembourser le crédit immobilier pour sa résidence londonienne tandis que sa femme se faisait indemniser pour leur maison en province.