DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grande Bretagne : entrée en vigueur lundi de la "prime à la casse"

Vous lisez:

Grande Bretagne : entrée en vigueur lundi de la "prime à la casse"

Taille du texte Aa Aa

Comment doper un marché en crise grave et qui ne cesse de se détèriorer ? Depuis lundi, le Royaume uni s’est converti à son tour à la prime à la casse, rejoignant la cohorte des nations européennes à l’avoir déjà fait pour stimuler les ventes de véhicules. Le montant de la prime s‘élève à 2.000 livres sterling soit 2.250 euros : la première moitié étant versé par le gouvernement, l’autre par le constructeur. “NIssan a déjà annoncé qu’il allait embaucher 150 personnes à Sunderland, affirme Peter Mandelson, le secrétaire britannique au commerce, et je sais que Honda et d’autres constructeurs auto vont augmenter leur force de travail, pour répondre à cette opération. Donc cette prime c’est bon pour les clients, bon pour les constructeurs et ça va donner aussi un coup de fouet à l‘économie britannique”. Le secteur automobile britannique espère beaucoup de cette prime : il emploie 800.000 personnes qui fabriquent 1 million 750.000 véhicules par an. “Je pense que c’est une bonne idée affirme une cliente qui vient d’acheter une voiture, grâce à la prime : ça va aider à retirer les vieilles voitures du marché; c’est bon pour le commerce automobile et aussi ça aide le gouvernement, donc tout le monde y gagne”. Londres a également décidé d’appliquer à partir de 2011 une prime comprise entre 2.300 et 5.600 euros pour l’achat d’un modèle hybride ou électrique.