DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La guerre, au Sri Lanka, s'est achevée dans le sang

Vous lisez:

La guerre, au Sri Lanka, s'est achevée dans le sang

Taille du texte Aa Aa

Comme un vulgaire tableau de chasse, l’armée sri lankaise exhibait ce lundi les corps de quelques uns des derniers rebelles tamouls tombés lors des ultimes combats.

Parmi eux, Charles-Anthony Prabhakaran, qui aurait sans doute été le prochain chef de la rebellion, et surtout son père, le fondateur et chef historique des Tigres de Libération de l’Elaam Tamoul, abattu alors qu’il tentait de fuir depuis plusieurs jours dans une ambulance. L’armée a annoncé qu’elle contrôlait la totalité de l‘île pour la première fois depuis le début de la guerre civile, en 1983. Dimanche, la guérilla tamoule, dont les derniers éléments étaient retranchés sur une minuscule zone de 500 mètres carrés au nord-est de l‘île, a annoncé qu’elle cessait le combat, reconnaissant sa défaite. L’Union Européenne a appelé de ses voeux une enquête indépendante sur d‘éventuelles violations des droits de l’Homme lors des opérations militaires de l’armée sri-lankaise contre les rebelles.