DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les eurodéputés investissent progressivement internet


Le bureau de Bruxelles

Les eurodéputés investissent progressivement internet

Petit à petit, les eurodéputés se mettent à l’heure de l’internet. L’agence de relations publiques Fleishman-Hillard a analysé les habitures en ligne de 110 eurodéputés. Une étude qui révèle que les trois quarts d’entre eux ont un site web mais voient surtout internet comme une vitrine et un outil de recherche. Ils ne sont que 11% à tenir des blogs, et 62% n’ont jamais entendu parler de Twitter. Alors à quand une réelle interaction avec le citoyen lambda ? Pour ce responsable de l’agence, c’est une question de temps :

“Tous les eurodéputés utilisent internet et sont inspirés par le succès qu’a remporté Barack Obama. Mais il faut aussi reconnaître que nos élus européens ont fait des pas de géant au cours des cinq dernières années, tous comme ces instruments. Il y a cinq ans, en 2004, Twitter n’existait pas, Youtube n’existait pas et Facebook était seulement utilisé par des étudiants universitaires aux Etats-Unis”, explique James Stevens. Les eurodéputés ont beau ne pas être hyperconnectés, ils tiennent à la liberté de cet espace. Début mai, le Parlement européen a voté contre la coupure internet pour sanctionner les téléchargements illégaux.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Restructuration de Gdansk : Bruxelles attend des précisions