DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le scandale des notes de frais va-t-il provoquer des législatives anticipées au Royaume-Uni ?

Vous lisez:

Le scandale des notes de frais va-t-il provoquer des législatives anticipées au Royaume-Uni ?

Taille du texte Aa Aa

Symbole de la tourmente politique Outre-Manche. Michael Martin, le président travailliste de la Chambre des Communes est désormais sur la sellette alors qu’il a longtemps combattu la divulgation au public des frais des élus. Il a dû présenter ses excuses.

Le chef de l’opposition conservatrice, David Cameron l’a sommé de démissionner. Si Martin venait à quitter son poste, il s’agirait d’une première depuis 1695. Parallèlement, David Cameron exige la dissolution des Communes et l’organisation d’un scrutin législatif après les européennes et les locales du 4 juin alors que les élections générales ne sont prévues théoriquement qu’en juin 2010. Une nécessité selon lui pour “sortir de la paralysie actuelle”. Soutien du Labour depuis 1997, The Sun a lui aussi appelé à un scrutin avancé. Et dans les rangs travaillistes, le mécontentement à l‘égard de Gordon Brown déjà fragilisé par la crise économique est désormais à son comble même si le premier ministre prône un “nettoyage du système politique”. Nettoyage dont il serait le premier à faire les frais. Une majorité des sympathisants du parti souhaiterait un changement de leader selon les sondages.