DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les négociations russo-géorgiennes tournent court

Vous lisez:

Les négociations russo-géorgiennes tournent court

Taille du texte Aa Aa

Réunis ce lundi à Genève pour discuter de la sécurité et du sort des réfugiés en Ossétie du Sud et en Abkhazie, la délégation ossète a claqué la porte des pourparlers, suivie de près par la délégation russe. Le Kremlin refuse de discuter en l’absence des représentants de ces deux régions séparatistes de Géorgie dont il a reconnu l’indépendance, comme le souligne le vice-ministre russe aux Affaires étrangères Grigory Karasin.

L’Abkhazie, elle, est absente en raison d’un désaccord avec l’ONU qui préside à ces négociations aux côtés de l’Union européenne et de l’OSCE, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. “Cela fait partie de la politique agressive de la Russie qui consiste à faire chanter la communauté internationale pour que n’importe laquelle de ses positions soit prise en compte”, explique le chef de la délégation géorgienne Giga Bokeria. Les discussions entre les deux voisins sont extrêmement tendues depuis l’offensive lancée en août dernier par Tbilissi pour reprendre le contrôle de son territoire séparatiste d’Ossétie du Sud. Un territoire soutenu par la Russie qui avait alors répliqué par une action militaire massive.