DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Obama et Netanyahou d'accords dans le désaccord

Vous lisez:

Obama et Netanyahou d'accords dans le désaccord

Taille du texte Aa Aa

Les divergences de vues. Voilà ce que retiennent observateurs et medias au lendemain de la première rencontre à Washington entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le président américain Barack Obama. Ce dernier a de nouveau plaidé pour un Etat palestinien. Benjamin Netanyahou lui, a de nouveau éludé la question :

“Je veux dire clairement que nous ne voulons pas gouverner les Palestiniens. Nous voulons vivre en paix avec eux. Nous voulons qu’ils se gouvernent par eux-même, sans quelques pouvoirs qui pourraient mettre en danger l’Etat d’Israël”. Pour parvenir à ce qu’il qualifie d’“arrangement”, Benjamin Netanyahou a également posé ses conditions : à savoir des garanties pour la sécurité d’Israël et la reconnaissance par les Palestiniens d’Israël en tant qu’Etat juif. Dans les rangs Palestiniens, justement, c’est la déception qui prédomine. Un sentiment teinté d’ironie, comme l’illustre la réaction de Saeb Erekat, négociateur palestinien : “Malheureusement, M. Netanyahou a oublié de mentionner la solution à deux Etats, l’accord qui a été signé et son engagement à stopper la colonisation. Et la seule chose qu’il a mentionnée c’est que les Palestiniens peuvent se gouverner par eux-même. Mais comment puis-je me gouverner par moi-même en tant que Palestinien avec son occupation qui continue à peser sur mes épaules, heure après heure ? Avec ses barrages qui isolent nos villes et nos villages et nos camps de réfugiés”. Le gel des colonisations, mentionné dans la feuille de route et à Annapolis, c’est également le souhait de Barack Obama, une étape selon lui indispensable pour pouvoir avancer vers la paix. Ce qu’il a eu l’occasion de dire à Benjamin Netanyahou.