DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Opel : le patron de Fiat s'est entretenu mardi avec le président du syndicat IG Metall

Vous lisez:

Opel : le patron de Fiat s'est entretenu mardi avec le président du syndicat IG Metall

Taille du texte Aa Aa

Après avoir rencontré l‘équipe dirigeante du constructeur allemand Opel lundi, l’administrateur délégué de l’italien Fiat Sergio Marchione, toujours à bord de sa Maserati, s’est entretenu avec le N°1 du syndicat IG Metall qui redoute les conséquences sociales d’une reprise de Opel par le constructeur italien et reste fortement opposé au projet. Après avoir exprimé à nouveau son opposition à la reprise d’Opel par Fiat, le N°1 du syndicat IG Metall a réclamé une décision rapide. “Ce qui nous importe, a déclaré Berthold Huber, c’est de sauvegarder les emplois et les sites de production en Alllemagne et dans toute l’Europe. Mais quoiqu’il en soit, nous voulons une décision claire maintenant. On ne peut pas rester dans cette attente. Il arrive un moment oú tout le monde a besoin de se baser sur quelque chose de concret”. Berlin a donné aux différents candidats jusqu‘à mercredi pour soumettre leurs offres pour Opel et a fait d’une offre de reprise la condition préalable à un accord avec un administrateur pour le constructeur allemand au cas oú General Motors, la maison-mère se placerait sous la protection de la loi américaine sur les faillites. De son côté, Fiat doit aussi tenir compte des pressions exercées pour maintenir l’emploi en Italie. Pressions syndicales mais aussi politiques.