DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scandale des notes de frais : démission du Speaker du Parlement britannique

Vous lisez:

Scandale des notes de frais : démission du Speaker du Parlement britannique

Taille du texte Aa Aa

Le scandale des notes de frais fait une nouvelle victime en Grande Bretagne, une victime de premier ordre. Le président de la Chambre des communes, Michael Martin, particulièrement décrié pour sa gestion du scandale, a finalement cédé à la pression et annoncé sa démission : “Depuis mon entrée dans cette Chambre il y a 30 ans, j’ai toujours eu le sentiment qu’elle donnait le meilleur d’elle même lorsqu’elle est unie. Afin que l’unité puisse être maintenue, j’ai décidé que je renoncerai au poste de Président le dimanche 21 juin. Cela permettra à la Chambre de procéder à l‘élection d’un nouveau Speaker le lundi 22 juin. C’est tout ce que j’ai à dire sur la question”.

En poste depuis 9 ans, Michael Martin abandonne également son mandat de député de Glasgow. C’est la première fois depuis plus de 300 ans qu’un président de la chambre basse doit démissioner sous la pression publique de la classe politique. Reste à savoir si la chute du Speaker apaisera une opinion publique écoeurée par les abus des parlementaires ou si au contraire elle accentuera une crise qui pourraît coûter cher aux principaux partis politiques lors des prochaines élections européennes.