DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le vice-président américain en Serbie pour ouvrir une nouvelle page

Vous lisez:

Le vice-président américain en Serbie pour ouvrir une nouvelle page

Taille du texte Aa Aa

Le vent nouveau de la présidence Obama souffle jusqu’en Serbie. En tournée dans les Balkans, le vice-président américain Joe Biden a été reçu à Belgrade par le président Boris Tadic. Objectif, faire repartir du bon pied des relations bilatérales refroidies ces dernières années par un autre vent. Celui de l’indépendance du Kosovo, viscéralement rejetée par les Serbes.

Aucun représentant américain de ce niveau n’avait fait le déplacement depuis plus de 25 ans. La simple visite de Joe Biden est donc un signe fort de cette volonté de réchauffement, également affichée dans les mots du vice-président : “Les Etats-Unis ne s’attendent pas, et je le répète, ne s’attendent pas à ce que la Serbie reconnaisse le Kosovo. Ce n’est pas une condition préalable à nos relations ou à notre soutien à l’intégration de la Serbie à l’Union européenne”. Si le président Serbe s’est dit prédisposé à tourner la page, ce n’est pas le cas des ultra-nationalistes du Parti radical serbe (SRS). Ils reprochent notamment à Joe Biden d’avoir par le passé exprimé des positions anti-serbes. Au Parlement la cinquantaine de députés radicaux a brandi des affiches qualifiant Joe Biden d’ “ordure nazie”. Une marche de protestation a également été organisée.