DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Procès d'Aung San Suu Kyi : la junte birmane lève le huis clos

Vous lisez:

Procès d'Aung San Suu Kyi : la junte birmane lève le huis clos

Taille du texte Aa Aa

La Birmanie change de stratégie dans le procès d’Aung San Suu Kyi. Face à l’indignation internationale, la junte a décidé d’ouvrir les audiences à la presse.

L’opposante a même été autorisée à s’entretenir avec des diplomates de Russie, de Thaïlande et de Singapour. Elle leur a assuré être bien traitée en prison et a exprimé “l’espoir d’une réconciliation nationale.” Aung San Suu Kyi, 63 ans, était jugée à huis clos depuis lundi pour avoir hébergé un intrus américain, enfreignant ainsi, la junte, les règles de son assignation à résidence. L’affaire a choqué jusqu’aux partenaires de Rangoon au sein de l’Asean, l’Association des pays du sud-est asiatique. La diaspora birmane s’est mobilisée dans le monde entier comme ici à Bangkok. Il faut dire que l’assignation à résidence de la lauréate du prix Nobel de la paix expirait théoriquement le 27 mai. Plusieurs grands pays ont estimé qu’avec ce procès, la junte avait trouvé le prétexte pour prolonger sa détention et l‘écarter des élections de 2010.