DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet UE-Russie : principal objectif, apaiser les tensions

Vous lisez:

Sommet UE-Russie : principal objectif, apaiser les tensions

Taille du texte Aa Aa

Les espoirs d’une relation apaisée avec la Russie du Président Medvedev s‘étant évanouis depuis longtemps, l’objectif du sommet UE-Russie qui s’ouvre ce jeudi sera une fois encore d’arrondir les angles. Un an après Nice, c’est à Khabarovsk qu’ont rendez-vous les deux puissances, à plus de 10 heures de vol et une semaine de train du Vieux continent. Le choix de cette ville, dans l’Extrême-Orient russe, non loin de la frontière chinoise, n’est pas anodin. Pour Moscou, c’est une façon de rappeler aux Européens l‘étendue d’un pays qui est aussi tourné vers l’est.

Les Vingt-sept ont en effet lancé début mai un partenariat oriental avec six anciennes républiques soviétiques. Et l’initiative n’a guère plû à Moscou. Le commentaire de l’ambassadeur adjoint de la Russie auprès de l’Union européenne : “Nous n’avons pas de raison ni de saluer ni de lutter contre le partenariat. Si les pays auxquels ce partenariat est adressé sont intéressés, tant mieux. La seule chose est que nous ne voulons pas que l’on mette ces pays devant un choix tout à fait artificiel : soit vous êtes avec la Russie, soit vous êtes avec l’Union européenne.” Parmi les dossiers conflictuels, celui de l‘énergie. Quatre mois après la crise du gaz russo-ukrainienne, l’Europe se cherche d’autres fournisseurs, et cela agace à Moscou.