DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les enjeux du sommet UE-Russie

Vous lisez:

Les enjeux du sommet UE-Russie

Taille du texte Aa Aa

Le choix de la Sibérie comme théâtre de ce sommet n’est en lui-même pas innocent. La Russie veut rappeler son gigantisme à Bruxelles et le fait que les 27 ne sont pas ses seuls interlocuteurs. Géographie oblige, le pays est aussi naturellement tourné vers l’Asie.

Moscou veut faire valoir que la Russie reste la plus grande économie toujours interdite d’OMC. Les Européens se disent favorables à son entrée dans l’Organisation mondiale du commerce mais s’insurgent de l’introduction par Moscou de nouvelles taxes douanières sur ses importations. La frustration de Moscou est grande dans la mesure où les Etats-Unis avaient bloqué son adhésion à l’OMC l’an dernier pour protester contre l’incursion des chars russes en Géorgie. Agacée par l’expansion de l’OTAN à ses frontières, la Russie espère d’ailleurs obtenir le soutien des européens à son projet de nouveau pacte de sécurité en Europe. Pour Moscou, “ l’atlantisme comme seul principe historique est révolu.” Enfin, les Européens espèrent des garanties sur l’approvisionnement en gaz. Reste que les Russes n’ont pas digéré de ne pas être consultés sur l’aide européenne à la rénovation des gazoducs ukrainiens.