DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

ONU: Columbo doit ouvrir les camps de réfugiés

Vous lisez:

ONU: Columbo doit ouvrir les camps de réfugiés

Taille du texte Aa Aa

La communauté internationale presse le Sri Lanka d’ouvrir les camps de réfugiés aux organisations humanitaires.

C’est ce que le secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon vient dire au gouvernement de Colombo. Environ 300.000 habitants du nord-est du pays ont dû fuir leurs foyers à cause de la guerre contre les Tigres de Libération de l’Eelam Tamoul. Le plus grand campement, près de Vavuniya, abrite 130.000 personnes. L’ONU et le Comité International de la Croix-Rouge, se plaignent des restrictions des autorités sri-lankaises qui ne leur permettent pas d’acheminer l’aide, excepté l’aide alimentaire d’urgence. Vijay Nambiar, chef de l‘équipe du secrétaire général de l’ONU: “Les objectifs sont clairs. C’est le retour des populations déplacées chez elles, leur relogement. Il faut que les gens puissent quitter les camps aussi vite que possible. Il y a aussi la question du déminage etc…” En début de semaine, après avoir affirmé que l’armée avait abattu le chef des Tigres de libération de l’Eelam Tamoul, le gouvernement sri-lankais a proclamé sa victoire sur les indépendantistes tamouls. Ce serait la fin d’une guerre qui a fait entre 80.000 et 100.000 morts en 27 ans selon les données de l’ONU.