DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet Russie-UE : pas encore le désamour, mais des désaccords sur l'énergie et la sécurité

Vous lisez:

Sommet Russie-UE : pas encore le désamour, mais des désaccords sur l'énergie et la sécurité

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne et la Russie ne sont pas parvenues à concilier leurs points de vue lors du sommet de Khabarovsk, en extrême-orient russe. Cette rencontre a même nettement mis en évidence les désaccords qui pèsent sur leurs relations bilatérales.

Moscou s’inquiète notamment du Partenariat oriental lancé par Bruxelles avec six pays de l’ex-URSS. Les Européens ont beau affirmer qu’il n’est dirigé contre personne, le président Medvedev a fait part de son agacement devant le risque de voir certains pays faire de ce partenariat une alliance contre la Russie. Allusion à la Géorgie et à l’Ukraine, notamment. La Charte de l‘énergie, qui date de 1991, est également au coeur des tensions entre les deux blocs. La Russie ne l’a jamais ratifiée, et elle refuse que les nouveaux moyens de garantir la sécurité énergétique reposent sur cette Charte, comme le souhaitent les Européens. Le président de la Commission José Manuel Barroso a exclu d’abandonner cette Charte, mais s’est dit ouvert au dialogue pour améliorer le traité existant. Bref, sur tous ces dossiers, chacun campe sur ses positions. Un rappel si besoin était qu’en affaires, Russie et Union européenne n’ont jamais été du genre à faire des sentiments. Et ce n’est pas une ballade au bord du fleuve Amour qui changera cela.