DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Toujours pas d'indemnisation pour les militaires français victimes des essais nucléaires

Vous lisez:

Toujours pas d'indemnisation pour les militaires français victimes des essais nucléaires

Taille du texte Aa Aa

Le calvaire se poursuit pour les anciens militaires atteints de cancers à la suite des essais nucléaires français. Une nouvelle fois, leurs demandes d’indemnisation ont été rejetées. La cour d’appel de Paris les a jugées irrecevables car les faits sont antérieurs à 1976; la loi sur l’indemnisation des victimes ne s’appliquait pas. Les ex-militaires encore vivants – cinq sur douze plaignants – éprouvent de la lassitude. “Je ne sais pas si ça vaut le coup de continuer, réagit Gérard Dellac, parce que si ça se passe comme ça tous les ans…On se dit que l’année prochaine, ça va se passer mieux et puis ça ne se passe pas mieux”.

Les anciens soldats français comme Gérard Dellac, qui ont assisté aux premiers essais nucléaires dans le Sahara algérien dans les années 60, ont été victimes de cancers de la peau, du sang ou des reins. A l‘époque, les mesures de protection étaient à la limite du ridicule.