DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'économie, enjeu de la présidentielle iranienne

Vous lisez:

L'économie, enjeu de la présidentielle iranienne

Taille du texte Aa Aa

La campagne pour l‘élection présidentielle est lancée en Iran. L’opposition réformatrice a déjà trouvé son coeur de cible pour mettre le président sortant dans l’embarras, l‘économie. Mahmoud Ahmadinejad, qui se représente le 12 juin prochain, se voit en effet reprocher d’avoir gaspillé la manne issue de la hausse des prix du pétrole.

Symboliquement, les réformateurs ont organisé leur premier meeting le jour anniversaire de la victoire de Mohammad Khatami. C‘était le 23 mai 1997. Face à des milliers de partisans, dont beaucoup de jeunes, l’ex-président Khatami a appelé à voter pour Mir Hossein Moussavi à la présidentielle. “Il saura éviter les politiques et attitudes qui isolent l’Iran”, a-t-il déclaré. Le président ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad a aussi tenu son premier meeting. Il se défend d’avoir affaibli l‘économie iranienne. “Où que vous regardiez dans le monde, a-t-il dit, il y a de la croissance négative, mais en Iran, elle dépasse les 5%”.