DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Mongolie attend le nom de son prochain président

Vous lisez:

La Mongolie attend le nom de son prochain président

Taille du texte Aa Aa

Les Mongols se sont rendus aux urnes ce dimanche pour élire leur président. Les bureaux de vote ont fermé à 16h, heure de Bruxelles. Les résultats ne devraient pas être connus avant ce lundi.

Les derniers sondages donnaient cet homme en tête, Tsakhiagiin Elbegdorj, ancien chef du Parti des démocrates, ex-Premier ministre. Il représente l’opposition. Il a fait campagne sur le thème du changement, de la lutte contre la pauvreté et contre la corruption. Le second candidat est le président sortant, Nambariin Enkhbayar, issu du Parti populaire révolutionnaire mongol, héritier du Parti communiste. Le crédo d’Enkhbayar : l’unité de la population. Les Mongols sont seulement trois millions d’habitants sur un territoire trois fois plus grand que la France. Le pays est riche en minerais, mais plus du tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté. “Pour combattre la pauvreté, explique Enkhbatiin Temuujin, étudiant mongol, il faudra d’abord que le nouveau président soit à l‘écoute des gens, qu’il comprenne leurs problèmes. Aujourd’hui, à cause de la crise, les prix sont très élevés. La vie est donc très difficile !” Le pays a rompu avec sa tradition communiste au début des années 90. Depuis, l’ouverture libérale a connu des soubresauts. L‘été dernier, des émeutes ont émaillé les élections législatives, faisant cinq morts. Cette fois, plusieurs dizaines d’observateurs étrangers sont venus suivre le déroulement du scrutin.