DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Mongols élisent leur président

Vous lisez:

Les Mongols élisent leur président

Taille du texte Aa Aa

Moins d’un an après des législatives qui avaient été suivies par des violences meurtrières, les Mongols désignent aujourd’hui leur président. Un scrutin qui ne passionnerait pas les 2,7 millions d’habitants. Selon un sondage sur internet, 64% des Mongols pensent que l‘élection ne sera pas “juste et légale”.

Ce pays, coincé entre la Russie et la Chine, ancien satellite de l’Union soviétique, n’a connu le multipartisme qu’en 1990. L‘élection oppose le chef de l‘état sortant, Nambaryn Enkhbayar, au candidat du Parti démocratique Tsakhiagiin Elbegdorj. Enkhbayar est issu du parti révolutionnaire du peuple mongol, successeur de l’ancien Parti communiste. Selon une ONG, les médias locaux ont largement favorisé le président sortant. Cependant, les deux rivaux seraient au coude à coude dans les intentions de vote. Leurs partis respectifs ont bâti une coalition au parlement. Elbegdorj tente d’incarner le changement et affirme vouloir s’attaquer à la corruption. Pour prévenir tout trouble, les autorités ont interdit la vente d’alcool aujourd’hui. Après les législatives de juillet, les résultats avaient été contestés et de violentes manifestations avaient fait 5 morts.