DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections européennes : polémique sur les budgets de campagne au Portugal

Vous lisez:

Elections européennes : polémique sur les budgets de campagne au Portugal

Taille du texte Aa Aa

Le Portugal n’est pas épargné par la menace de l’abstentionisme qui pèse sur les élections européennes. Les sondages prédisent plus de 60% d’abstention, et le Premier ministre socialiste José Socrates avait appelé à la mobilisation des électeurs, samedi dernier, lors d’un meeting commun avec son homologue espagnol José Luís Zapatero.

Mais au Portugal, le débat entre les têtes de listes est pollué par une polémique sur les budgets de campagne. 8.200.000 euros pour 12 partis et une coalition. Avec 2.200.000 euros, le parti social-démocrate (PSD), principale formation d’opposition – deuxième dans les sondages derrière le parti socialiste – est celle qui dépense le plus. Cela n’empêche pas son candidat Paulo Rangel de parler d’un “juste budget” et d’accuser les formations adverses de minimiser leurs dépenses de campagne. Annoncé en troisième position dans les sondages, le Bloc de gauche (B.E) de Miguel Portas se pose quant à lui comme le bon élève en la matière : “Si on divisait les budgets de campagne par deux, ça resterait excessif et si on les divisait par trois, ce serait encore beaucoup trop”, lançait récemment Miguel Portas lors d’un meeting électoral. Les candidats portugais devront néanmoins très vite dépasser cette polémique et revenir aux fondamentaux dans la dernière ligne droite de la campagne. A ce jour, 8% des électeurs portugais seulement affirment connaître la date du scrutin.