DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Hezbollah rejette en bloc les accusations autour de l'assassinat de Rafik Hariri

Vous lisez:

Le Hezbollah rejette en bloc les accusations autour de l'assassinat de Rafik Hariri

Taille du texte Aa Aa

Le Hezbollah a-t-il joué un rôle dans l’assassinat de Rafik Hariri? “Oui”, selon un article publié samedi dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Devant des milliers de partisans rassemblés dans la banlieue sud de la capitale à l’occasion du neuvième anniversaire du retrait israélien du sud Liban, Hassan Nasrallah, le chef du parti chiite libanais, a accusé Israël d‘être à l’origine de cette allégation. “Nous allons examiner ce que le magazine Der Spiegel a écrit et les commentaires des dirigeants sionistes qui ont suivi et qui accusent le Hezbollah d‘être derrière l’assassinat du martyr Rafik Hariri”, a dit Hassan Nasrallah, “il s’agit d’accusation israélienne à l’encontre du Hezbollah et nous allons traiter cette accusation comme telle”. Selon l’enquête publiée par Der Spiegel, les forces spéciales du Hezbollah auraient, “planifié et exécuté” l’attentat qui a coûté la mort à Rafik Hariri. Ce dernier, premier ministre sous la tutelle syrienne devenu opposant à l’hégémonie de Damas au Liban, a été tué avec 22 autres personnes le 14 février 2005 à Beyrouth dans un attentat-suicide visant son véhicule.