DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas d'espoir de liberté avant novembre pour Aung San Suu Kyi

Vous lisez:

Pas d'espoir de liberté avant novembre pour Aung San Suu Kyi

Taille du texte Aa Aa

La junte birmane a expliqué ce matin à une poignée de diplomates et de journalistes être en droit de prolonger de six mois l’assignation à résidence que l’opposante est accusée de ne pas avoir respecté.

Depuis Bangkok en Thaïlande, ses partisans en exil ont dénoncé son procès comme une mascarade de justice. “ La loi n’a pas droit de cité en Birmanie, a déclaré Bo Kyi, ancien prisonnier politique. Qu’il s’agisse d’Aung San Suu Kyi ou des milliers d’autres activistes politiques arrêtés en octobre 2007, personne n’a droit à un procès impartial.” Devant la prison où Aung San Suu Kyi est jugée, ses sympathisants attendent. La lauréate du prix Nobel de la paix encourt 5 ans de prison pour avoir permis à un intrus américain de séjourner dans sa maison. L’affaire choque la communauté internationale. Réunis au Vietnam, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne et d’Asie, Chine incluse, ont appelé la junte à libérer tous ses détenus politiques.