DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Radovan Karadzic juge son procès illégal

Vous lisez:

Radovan Karadzic juge son procès illégal

Taille du texte Aa Aa

L’ancien chef des Serbes de Bosnie affirme que le médiateur américain Richard Holbrooke lui avait promis l’immunité en 1996, et ce en échange de sa disparition de la scène publique. Il a remis ce lundi une motion au Tribunal Pénal pour l’ex-Yougoslavie, comme l’explique Peter Robinson, l’un de ses conseillers : “Cet accord a été conclu entre le 18 et le 19 Juillet 1996 à Belgrade. Nous avons 15 témoins de cet accord.”

Parmi les documents de la motion, un accord signé par plusieurs dirigeants serbes de l‘époque, dont l’ancien Président Milosevic mais pas par Richard Holbrooke qui a toujours démenti l’existence d’un tel accord. “Si Karadzic arrive à prouver l’existence de cet accord entre lui et Holbrooke, cela affectera le déroulement de ce procès à La Haye”, explique l’analyste politique serbe Zoran Zura. Le Tribunal estime pour sa part qu’un tel accord, même s’il a existé, ne permettrait pas à Karadzic d‘échapper à un procès. Il est accusé de crimes de guerre durant le conflit en ex-Yougoslavie, tout comme l’ancien chef militaire Ratko Mladic qui lui, est toujours en cavale.