DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bulgarie : l'opposition de centre-droit donnée en tête aux européennes

Vous lisez:

Bulgarie : l'opposition de centre-droit donnée en tête aux européennes

Taille du texte Aa Aa

Plus de deux ans après son adhésion, la Bulgarie demeure le pays le plus pauvre de l’Union, mais elle n’en a pas moins une grande confiance dans les institutions européennes, bien plus que dans son propre gouvernement à en croire les sondages. C’est de fait l’opposition de centre-droit qui est donnée en tête aux européennes du 7 juin, précédant d’un mois les législatives. Les difficultés nationales dominent le débat, comme l’explique l’analyste Boriana Dimitrova :

“La crise économique a pris la forme d’une grande crainte dans l’esprit des gens. C’est davantage une crainte qu’une réalité, mais cela se traduit par un débat centré sur la nécessité de stopper la corruption et les détournements de fonds européens.” Corruption et crime organisé. Deux fléaux dont le pays ne parvient pas à se débarrasser. Les socialistes au pouvoir ont pourtant fait passer bon nombre de réformes. Mais pas même les fonds européens ne sont à l’abri, au point que Bruxelles a gelé l’an dernier une aide de 500 millions d’euros. Du coup, les socialistes ne sont donnés que deuxièmes. Et ils sont pointés du doigt tout comme leurs partenaires de coalition. Quant aux nationalistes d’Ataka, ils pourraient rafler 11% des suffrages. Signe de l’ampleur de la tâche : une mention sur les affiches électorales rappelant que l’achat ou la vente de voix est puni par la loi.