DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise économique pèse sur les droits de l'homme dans le monde (Amnesty international)

Vous lisez:

La crise économique pèse sur les droits de l'homme dans le monde (Amnesty international)

Taille du texte Aa Aa

Pour Amnesty international, la situation des droits de l’homme dans le monde n’est jamais rose. Cette année, elle est même bien sombre ! Le rapport annuel de l’ONG indique que la crise économique n’a fait qu’aggraver la situation. Amnesty international constate chaque jour davantage de précarité, d’exclusion et d’inégalités.

“Le point essentiel de ce rapport, c’est que sous la crise économique mondiale, se développe une crise générale des droits de l’homme, précise Larry Cos, directeur executif d’Amnesty International aux Etats-Unis. Cette situation s’aggrave à mesure que des gens toujours plus nombreux plongent dans la pauvreté, perdent leurs emplois et leurs maisons.” Dans le monde, plus d’un milliard de personnes souffrent de la faim. Ce chiffre a augmenté l’an dernier en raison de la crise alimentaire (+150 millions). La récession économique a gonflé ce chiffre (+53 millions). Et puis, il y a toutes ces personnes directement menacées par le chômage… Par ailleurs, le rapport souligne un point. Les populations exposées aux pénuries subissent souvent un double effet : la discrimination et la manipulation de l’aide alimentaire à des fins politiques. Exemple au Zimbabwe fin 2008. Amnesty international remarque aussi que cette situation de précarité engendre des revendications plus radicales et parfois violemment réprimées. “Quand des gens descendent dans la rue pour se plaindre de la situation sociale, économique ou politique, les autorités répondent souvent de manière très dure, signale Irene Khan, secrétaire général de l’organisation. Le rapport d’Amnesty international détaille de tels faits dans dix-sept pays. Le risque est donc réel de voir la récession s’accompagner d’une plus forte répression.” Instabilité politique et violences de masse sont donc à craindre avec la crise. Selon Amnesty, le monde est devenu une “poudrière d’inégalités (…) sur le point d’exploser”. Enfin, l’ONG épingle les pays du G-20, loin d‘être des modèles en matière de protection des droits de l’homme. Dans de nombreux pays européens s’est développé un climat de racisme et d’intolérance qui visent notamment les migrants, les juifs, les musulmans ou les roms.