DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le juge Baltazar Garzon dans le collimateur de la justice espagnole

Vous lisez:

Le juge Baltazar Garzon dans le collimateur de la justice espagnole

Taille du texte Aa Aa

Ses détracteurs le décrivent comme une “star” plus préoccupée d’occuper la une des journaux que de bien ficeler ses dossiers. Le juge d’instruction espagnol Baltazar Garzon, célèbre notamment pour avoir fait interpeller l’ancien dictateur chilien Augusto Pinochet, voit son image ternie, le Tribunal suprême espagnol vient de juger recevable la plainte déposée en début d’année contre lui par un syndicat espagnol pour son enquête controversée sur le franquisme.

Dans sa plainte,l’organisation qualifiée d’extrême droite par les médias espagnols accusait Garzon de ne pas avoir tenu compte, pour ouvrir cette enquête, du “pacte de l’oubli”, la loi d’amnistie des partis politiques espagnols votée après la dictature. L’an dernier, le juge Garzon déclenchait une tempête en ouvrant la première instruction judiciaire sur les disparus de la guerre civile espagnole et de la dictature de Franco. Il y avait finalement renoncé à la suite d’un débat sur sa compétence juridictionnelle tout en pressant la justice d’ouvrir les fosses communes ou sont enterrées des dizaines de milliers de victimes du régime franquiste.