DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sarkozy veut combattre l'insécurité à l'école

Vous lisez:

Sarkozy veut combattre l'insécurité à l'école

Taille du texte Aa Aa

Le président de la République française Nicolas Sarkozy ne veut plus de violences dans les établissements scolaires. Il a présenté jeudi une série de mesures visant à mettre fin aux faits divers de plus en plus fréquents dans les écoles du pays. Parfois même avec des armes blanches. Il veut ainsi “sécuriser” les établissements et leurs accès.

“Ce dispositif permettra d’affecter des policiers à la retraite mais aussi des personnes volontaires expérimentées et qualifiées venues d’horizons divers à des missions ponctuelles, particulièrement la sécurisation des établissements scolaires et de leurs abords”, a-t-il expliqué. Des “équipes mobiles” seraient également constituées pour assister ponctuellement tel ou tel chef d‘établissement. Et la fouille serait autorisée.

De tels projets provoquent un certain émoi dans les milieux de l’Education nationale. Par exemple, le principal du collège Francois Truffaut de Strasbourg, Waldemar Idczak, affiche son scepticisme. “Tout au long de ma carrière, je n’ai pas eu besoin de fouiller les élèves. Lorsqu’on a une difficulté, lorsqu’on sait qu’il y a quelque chose dans un sac, on demande à l‘élève de le vider spontanément et ça se passe en général très bien.” Le président Sarkozy veut un plan gouvernemental d’ici le mois de septembre. Le député européen Daniel Cohn-Bendit, par ailleurs tête de la liste Europe-Ecologie aux élections européennes en France, a ironisé sur ces mesures : “Les jeunes vont aimer se faire fouiller, a-t-il dit, car ça retardera d’autant leur entrée en classe”…