DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'extrême droite hongroise pourrait bien entrer au parlement européen

Vous lisez:

L'extrême droite hongroise pourrait bien entrer au parlement européen

Taille du texte Aa Aa

Selon des récents sondages, le parti nationaliste et xénophobe Jobbik obtiendrait un siège d’eurodéputé à l’occasion des élections européennes dans une semaine.

Surfant sur la vague de mécontement due à la crise économique et à un certain ressentiment vis à vis de la communauté rom, l’extrême droite hongroise a gagné du terrain ces derniers mois. Le vice-président de Jobbik : “L‘état hongrois traite les gitans comme des animaux. Il ne les considère pas comme humains. Il leur donne de l’argent et de l’aide, non pas pour travailler, mais pour se reproduire. L‘état conduit une sorte de programme d‘élevage de gitans”. A Miskelc, dans le nord, le taux de chômage est à 16% et la population rom est importante. C’est dans cette région que Jobbik, avec son leitmotiv de commbattre le crime gitan, fait ses plus beaux scores. “Il est très dangereux de chercher à être populaire avec de tels slogans, explique un représentant de la communauté rom. Car ceux qui veulent être populaires avec ce slogan du crime des gitans ne remarquent pas les tensions qu’ils génèrent parmi les citoyens moyens qui regardent la télévision”. Il y a deux jours, quatre membres d’une famille de Roms ont été attaqués dans leur sommeil et blessés à coups de lames de rasoir, dans l’est du pays.