DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le scandale des notes de frais fait encore de nouvelles victimes en Grande-Bretagne

Vous lisez:

Le scandale des notes de frais fait encore de nouvelles victimes en Grande-Bretagne

Taille du texte Aa Aa

Deux députés britanniques ont annoncé ce jeudi qu’ils ne se représenteraient pas aux prochaines législatives.

Tout comme son député de mari avant elle, la conservatrice Julie Kirkbride a été poussée vers la sortie. Le couple rélcamait des défraiements pour deux résidences “secondaires” différentes. Bien que les Tories aient le vent en poupe, l’affaire embarasse leur leader. David Cameron reste néanmoins très respectueux : “C’est sa décision”, explique-t-il. “Nous en avons parlé. Elle se sent sous pression et a décidé de ne pas briguer un siège au Parlement lors des prochaines élections. Je respecte son choix et je comprend pourquoi elle a pris cette décision.” L’affaire n‘épargne pas la travailliste Margaret Moran, qui a obtenu le remboursement de travaux dans une maison qui ne se trouve ni à Londres, ni dans sa circonscription. L‘élue persiste à nier toute malversation mais affirme céder à la pression médiatique. Depuis plusieurs semaines maintenant la presse britannique a publié les notes de frais douteuses de quelques 200 élus. Un scandale qui a provoqué le départ anticipé de onze d’entre eux.