DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les négociations unilatérales de Berlin pour Opel agacent les autres Etats membres de l'Union

Vous lisez:

Les négociations unilatérales de Berlin pour Opel agacent les autres Etats membres de l'Union

Taille du texte Aa Aa

Berlin tente de trouver un repreneur au constructeur automobile alors que General Motors, sa maison-mère américaine, est au bord du dépôt de bilan.

GM emploie 55.000 personnes en Europe. La moitié travaille en Allemagne mais d’autres sites produisent des voitures Opel et Vauxhall au Royaume-Uni, en Pologne, en Espagne et en Belgique, plus exactement à Anvers. Des pays qui réclameront ce vendredi l’intervention de la Commission européenne. Berlin a retenu la candidature de deux repreneurs : Fiat, et l‘équipementier canadien Magna, qui s’engage à ne pas fermer les sites allemands mais ne garantit rien pour les autres.