DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Obama reste prudent sur le conflit israélo-palestinien

Vous lisez:

Obama reste prudent sur le conflit israélo-palestinien

Taille du texte Aa Aa

La rencontre de jeudi à Washington entre les présidents américain Obama et palestinien Abbas n’a en aucune façon clarifié l’avenir de la région. “Je crois fermement à une solution à deux Etats”, a répété Barack Obama. Alors que le 18 mai, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, également en visite à Washington, avait botté en touche en éludant ce sujet qui constitue un point de discorde majeur entre les protagonistes.

“Le Premier ministre Netanyahu s’est engagé à ce qu’il n’y ait pas de nouvelle implantation de colonie, a précisé Igal Palmor, porte-parole du gouvernement israélien. Il n’y aura pas de nouvelle construction dans les colonies existantes… en dehors de leur croissance naturelle.” Voilà qui est clair : le gouvernement israélien n’envisage pas d’arrêt total de la colonisation. Une telle position n’est pas pour rassurer la population dans les territoires palestiniens. “A mon avis, tout ça ne donnera rien, réagit une habitante de Cisjordanie. Ces réunions, ce n’est que pour le protocole.” “Le président Obama devrait faire pression plus fortement sur Israël pour un démantèlement complet des colonies, estime un habitant de Gaza. Car pour résoudre le problème, il faut le prendre à la racine.” Plus prudent que son prédécesseur George Bush, Barack Obama ne veut pas s’engager sur un calendrier de résolution du conflit. Car un tel calendrier serait “artificiel”, a-t-il expliqué.