DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les salariés de Vauxhall espèrent conserver leur emploi

Vous lisez:

Les salariés de Vauxhall espèrent conserver leur emploi

Taille du texte Aa Aa

Quel avenir pour Vauxhall, la filiale britannique d’Opel ? La question est évidemment dans la tête des 5 000 employés des deux sites du pays, Ellesmere Port, près de Liverpool, et Luton, près de Londres. Ils ont découvert samedi matin le nom de leur nouveau patron, l‘équipementier austro-canadien Magna. Et les plus optimistes vont sans nul doute s’accrocher aux promesses faites par ce repreneur. Si l’on en croit en tout cas le ministre britannique du Commerce, Peter Mandelson.

“Maintenant, précise-t-il, il nous faut graver dans le marbre les engagements que le groupe Magna m’a faits la semaine dernière à Londres, les yeux dans les yeux, quand ils m’ont garanti qu’ils poursuivraient la production de Vauxhall au Royaume-Uni.” Le ministre a toutefois reconnu qu’en raison de capacités excédentaires, il pourrait y avoir “des changements”. Une partie de la production pourrait ainsi être transférée en Russie chez le constructeur Gaz… l’un des repreneurs associés à Magna.