DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Magna International saute dans le grand bain des constructeurs automobiles

Vous lisez:

Magna International saute dans le grand bain des constructeurs automobiles

Taille du texte Aa Aa

L‘équipementier canadien fondé par l’Autrichien Frank Stronach en 1973, va prendre le contrôle de 20% du constructeur automobile allemand Opel. Malgré une récente chute de son chiffre d’affaires, Magna conserve les moyens de ses ambitions. Il dispose d’une importante ligne de crédit et s’est associé à la banque russe semi-publique Sberbank. Celle-ci devrait détenir 35% du capital d’Opel, à la même hauteur que GM. 10% restant aux mains des salariés d’Opel.

“A mon avis, il y a là une très bonne opportunité pour la Russie d’accueillir l’un des constructeurs européens les plus avancés technologiquement à un coût dont la faiblesse est sans précédent”, a déclaré le président de Sberbank German Gref. L’autre associé à ce rachat, c’est le groupe automobile russe Gaz, constructeur de la célèbre Volga. Endetté à hauteur d’un milliard d’euros, le constructeur n’apportera pas de liquidités mais sa plate-forme de production, modernisée en 2008, et son réseau de distribution dans toute l’ex-URSS. Pour Opel et Magna, c’est une porte qui s’ouvre sur l’important marché russe. Pour Gaz, c’est l’acquisition d’un savoir-faire technologique et une façon de redorer son blason.