DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Magna International saute dans le grand bain des constructeurs automobiles

Vous lisez:

Magna International saute dans le grand bain des constructeurs automobiles

Magna International saute dans le grand bain des constructeurs automobiles
Taille du texte Aa Aa

L‘équipementier canadien fondé par l’Autrichien Frank Stronach en 1973, va prendre le contrôle de 20% du constructeur automobile allemand Opel. Malgré une récente chute de son chiffre d’affaires, Magna conserve les moyens de ses ambitions. Il dispose d’une importante ligne de crédit et s’est associé à la banque russe semi-publique Sberbank. Celle-ci devrait détenir 35% du capital d’Opel, à la même hauteur que GM. 10% restant aux mains des salariés d’Opel.

“A mon avis, il y a là une très bonne opportunité pour la Russie d’accueillir l’un des constructeurs européens les plus avancés technologiquement à un coût dont la faiblesse est sans précédent”, a déclaré le président de Sberbank German Gref. L’autre associé à ce rachat, c’est le groupe automobile russe Gaz, constructeur de la célèbre Volga. Endetté à hauteur d’un milliard d’euros, le constructeur n’apportera pas de liquidités mais sa plate-forme de production, modernisée en 2008, et son réseau de distribution dans toute l’ex-URSS. Pour Opel et Magna, c’est une porte qui s’ouvre sur l’important marché russe. Pour Gaz, c’est l’acquisition d’un savoir-faire technologique et une façon de redorer son blason.