DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un accord trouvé entre le gouvernement allemand et Magna pour la reprise d'Opel

Vous lisez:

Un accord trouvé entre le gouvernement allemand et Magna pour la reprise d'Opel

Taille du texte Aa Aa

Les dernières séances de négociations auront duré six heures, mais cela valait la peine, car très tôt ce matin la nouvelle est tombée : un accord a enfin été trouvé sur une reprise par le Canadien Magna du constructeur allemand Opel.

Peer Steinbrück, ministre allemand des Finances : “Je peux vous dire qu’une solution a été trouvée pour garder Opel en marche. Le nouvel investisseur doit maintenant s’occuper du financement du projet. Mais tous ceux que nous avons entendus et consultés nous ont confirmé qu’Opel continuait de fabriquer d’excellentes voitures, et ce, à la lumière des perspectives mondiales du marché actuel”. Devant les perspectives de faillite imminente de General Motors, il fallait pour Berlin sauver à tout prix sa filiale Opel et ses 25.000 emplois. “Je veux encore insister là-dessus, nous allons préserver toutes les usines Opel en Allemagne. Nous allons rencontrer tous les Länder où Opel est implanté et nous serons capables de préserver tous les emplois, nous allons travailler dans ce sens avec le management d’Opel”. Le gouvernement allemand et General Motors, maison mère d’Opel, se sont mis d’accord sur une reprise prévoyant un financement public relais de 1,5 milliard d’euros, indispensable pour sauver le constructeur à court terme. L’Italien Fiat était dans la course également, mais devant les risques d’une telle reprise, il a préféré se retirer hier.