DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouvernement britannique vascille mais Brown tient bon

Vous lisez:

Le gouvernement britannique vascille mais Brown tient bon

Taille du texte Aa Aa

Gordon Brown tente de résister à la chute des Travaillistes dans les sondages pour les élections européennes. Le Premier ministre britannique a répété aujourd’hui qu’il excluait de démissionnner ou de convoquer des législatives anticipées. Brown a aussi promis une réforme radicale pour éviter les abus du système d’indemnités parlementaires. Toutefois certains avancent qu’il devra remanier son gouvernement après les Européennes. Il pourrait ainsi remplacer le chancelier de l‘échiquier Alistair Darling, touché par le scandale des notes de frais, par Ed Balls, aujourd’hui secrétaire d’Etat à l’Education.

Dans tous les cas, la situation fait la part belle aux conservateurs du très eurosceptique David Cameron et aux anti-européens comme le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP). Selon les différents sondages, le Labour arriverait en troisième, voire en quatrième position, derrière les Tories, les Libéraux-démocrates et/ou le UKIP. Un vote sanction à en croire ces Britanniques de l’Essex: “Je suppose qu’il s’agit d’un retour de bâton après ce qu’ont fait les députés. C’est pour cela que le UK Independence Party aura ma voix.” “J’ai toujours eu l’intention d’aller voter mais ce qui s’est passé me pousse plus que jamais à le faire. Je souhaite qu’ils démissionnent tous et qu’on ait un nouveau gouvernement.” Le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, mené par Nigel Farage, appartient au groupe européen Indépendance/Démocratie, comme Phillipe de Villiers en France.